Montagne d'Alaric : Son nom provient de la présence des Wisigoths dans le Sud Ouest de la France au Ve siècle. Avant d'atteindre la cité de Carcassonne le parcours nous fait traverser des vignobles et cotoyer le causse désert de la montagne d'Alaric...Remarquons d'ailleurs que, quelle que soit la voie choisie, le pèlerin allant à Compostelle rencontre inévitablement sur son chemin, la vigne et le blé.

La montagne d'Alaric, contrefort nord du massif des Corbières est constituée de deux barres rocheuses calcaires. D'une longueur d'une quinzaine de kilomètres, elle s'étire d'ouest en est de la commune de Monze à celle de Fabrezan, sa largeur va grandissant, d'environ trois à cinq kilomètres. Elle est bordée au nord par la plaine alluviale de l'Aude, au sud-est par celle de l'Orbieu, et au sud par le petit ruisseau des Mattes.

Après un peu plus de 2 h. de marche, nous arrivons à Montlaur, surplombé de trois petites collines.

Cité de Carcassonne : carte postale ou réalité ? Vision médievale de la citadelle. Sauvée de la destruction par l'action et la ténacité de l'archéologue Jean-Pierre Cros-Mayrevieille, puis restaurée au XIXe siècle de manière parfois controversée sous la direction de Eugène Viollet-le-Duc puis de Boeswillwald, la Cité de Carcassonne est, depuis 1997, classée au patrimoine mondial de l'UNESCO. Le château comtal, les fortifications, et les tours appartiennent à l'État et sont gérés par le centre des monuments nationaux, tandis que les lices et le reste de la Cité font partie du domaine municipal. Elle comprend 3 km de remparts en deux enceintes séparées par des lices et 52 tours !

La ville de Carcassonne, en bordure de l'Aude, est connue pour sa fameuse Cité, ensemble architectural médiéval restauré par Viollet-le-Duc au XIXe siècle. et inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1997. L'histoire de Carcassonne est directement liée à celle de la cité. C'est en 1247 que la ville s'étend réellement hors de la cité. Il s'agit de la ville basse ou bastide Saint-Louis. Au sud de la cité, cinq châteaux forts (château de Termes, château d'Aguilar, château de Quéribus, château de Peyrepertuse et château de Puilaurens), désignés comme les « cinq fils de Carcassonne », dont les ruines subsistent encore, défendaient le passage du Languedoc contre les Espagnols. La ville de Carcassonne entretient la légende selon laquelle le nom de la ville de Carcassonne daterait du début du IXe siècle. Au moment des faits, la ville aurait été sarrasine. Charlemagne aurait fait le siège, mais la maîtresse des lieux, dame Carcas, aurait fort résisté. Les deux armées seraient devenues affamées. Tandis qu'il n'aurait resté qu'une mesure de blé et un petit cochon dans la cité, la dame Carcas aurait eu l'idée de démoraliser ses adversaires. Le porcelet aurait été engraissé, puis projeté par dessus les remparts. Pensant que la ville avait encore beaucoup de nourriture, Charlemagne aurait fait lever le siège. À ce moment, dame Carcas aurait fait sonner les trompettes et, Charlemagne revenant sur ses pas, la dame Carcas lui aurait proposé la paix. D'où l'expression « Carcas sonne ».

Le pont vieux enjambe l'Aude du haut de ses douze arches en plein cintre. Long de 200 m, il date du VIVe siècle et a été restauré en 1820.

Buste de la Dame Carcas devant la porte narbonnaise.

Cité de Carcassonne : La porte de l'Aude est située près du château comtal.

Le château comtal : Il constitue une véritable forteresse au sein de la Cité. Il est entourré de fossés et de remparts dominés de tours de défense. L'entrée est protégée par une herse et un pont-levis.

Basilique Saint-Nazaire : Elle se trouve au coeur de la Cité, protégée par les deux enceintes fortifiées et leur 52 tours. De l'ancienne église consacrée en 1006, ne subsiste que la nef, mais la basilique reste une totale réussite architecturale romane, remaniée au XIIIe siècle après la victoire contre les Cathares.

Cathédrale Saint-Michel : Elle est devenue cathédrale en 1803 à la place de la basilique Saint-Nazaire. Elle est construite dans le style gothique languedocien au XIIIe siècle. Elle est remarquable par la portée de sa nef unique (20 m de large) ornée de douze chapelles.

On retrouve avec plaisir le canal du Midi. Rappelons que ce canal est aussi appelé canal des Deux-Mers car il relie la mer Méditerranée à l'océn Atlantique.

Eglise Saint-Vincent : Sa nef a été construite dans le style roman byzantinles. Le clocher très élevé (54 m) servait de tour de guet. Quatre statues du XIVème s. qui ornaient le portail ont été transportées à l'intérieur de l'église. Elles représentent deux apôtres en compagnie de Saint Vincent et de Saint Louis (unique portrait authentique du roi).

 

 

 
Les informations requises ont pour unique objet de vous faire parvenir la newsletter de la Confrérie.

En conformité avec le Règlement Européen sur la Protection des Données personnelles (RGPD), nous avons le plaisir de vous informer que ce site n'utilise aucun cookie requérant votre autorisation.

J'ai compris



Ste Roseline

Lundi 17 Janvier 2022