Villetelle, moulin de carrière.

Bonne signalétique jacquaire.

Taureaux de Camargue

Gué avant Vendargues

Castelnau-Le-Lez : Oppidum protohistorique, relais romain, siège pendant trois siècles de l'évêché de Maguelons, Cette ville garde de ce passé l'église romane Saint-Jean-Baptiste. Cette église de la fin du XIIe siècle, fut fortifiée au XIVe. Son clocher a été rebâti au XVIIIe siècle en étant surmonté d'un campanile de fer forgé.

La ville de Montpellier est desservi par quatre lignes de tramway. Ici, tram de la ligne 2 (Saint-Jean-de-Védas - Jacou), Essayez de réserver, au minimum une demi-journée pour découvrir les monuments les plus emblématiques de Montpellier.

L'église Saint-Roch est construite en style néo-gothique. Saint Roch étant un saint très populaire à Montpellier, une cotisation populaire eut lieu afin d'obtenir les fonds dans le but de construire une église honorant sa mémoire. Ce fut fait entre 1860 et 1868 par J. Cassan, architecte qui édifia cette église.

Eglise Saint-Roch : L'orgue et la grande rosace.

La statue de Saint Roch par Baussan (1884).

Intérieur de l'église Saint-Roch : Ce vitrail contemporain (maître-autel) installé vers 1980 représente saint Roch cheminant avec son chien vers la cathédrale de Montpellier.

La place de la Comédie à Montpellier est la place centrale de la ville, au sud-est de l'Écusson, en plein cœur de ce que fut la cité médiévale. Elle s'étend sur un ancien espace de fortifications qui aboutit à la citadelle de Montpellier (actuel lycée Joffre) et à l'esplanade Charles-de-Gaulle à l'Est. De forme grossièrement rectangulaire et allongée, elle mesure environ 230 m de long sur 50 m de large. Elle forme avec l'esplanade (340 m de long sur 50 m de large), un des plus grandes ensemble piétons de France.

La fontaine surmontée de la sculpture des Trois Grâces (Aglaé, Euphrosyne et Thalie) a été installée sur la Comédie à la fin des années 1790.

Basilique Notre-Dame des Tables : Le titre prestigieux du sanctuaire marial disparu a été transféré en 1802 à l'ancienne chapelle du collège des Jésuites, qui devint l’église paroissiale Notre-Dame des Tables. La construction de l'édifice situé rue du Collège que l'on peut admirer aujourd'hui avait commencé en 1707 sous la direction de l'architecte Jean Giral. Notre-Dame des Tables a été érigée en basilique mineure par le pape Pie XII le 11 octobre 1939.

L'intérieur de la Basilique

Montpellier : La cathédrale Saint-Pierre vue des toits. Cet édifice gothique, haut de 27 mètres, construit en 1364 , fut d'abord chapelle du monastère Saint-Benoît jusqu'au transfert de l'évêché de Maguelone en 1536.

Vue panoramique 360° de l'intérieur.

Le grand orgue. En 1775, l'évêque de Montpellier, monseigneur de Malide, ordonna d'abattre l'ancien chœur édifié au XIVe siècle par Urbain V, devenu trop exigu. Les commissaires firent appel au plus grand facteur d'orgue de l'époque : Jean-François Lépine. Avant de mettre en place l'instrument, il a fallu refaire la tribune pour soutenir l'édifice et faire que les trépidations ne désaccordent pas l'orgue.

Montpellier : Entrée de la faculté de médecine. La faculté de médecine de Montpellier est la plus ancienne faculté de médecine en activité du monde (celle de Salerne ayant disparu au début du XIXe siècle).  Sa devise fait référence à la tradition hippocratique dont elle se réclame : Olim Cous nunc Monspeliensis Hippocrates (« Jadis, Hippocrate était de Cos, maintenant il est de Montpellier »).

La cour d'honneur de la faculté de médecine (ancien cloître du monastère Saint-Benoît) et le Theatrum Anatomicum construit en 1804 et financé en partie par Chaptal.

Le jardin des plantes créé en 1593 par Henri IV, était le premier en Europe.

Construit sur un des points les plus hauts de la ville à l'altitude de 52 mètres, il donnait accès au Puy d'Arquinel, le lieu « pierreux » appelé Peyrou. Avant sa construction, un pont-levis permettait de franchir un fossé qui délimitait les remparts de la « commune clôture ». Il y aujourd'hui un pont de pierre de 28 mètres de large remplaçant cet ouvrage.

La statue équestre de Louis XIV est un monument située au centre de la promenade du Peyrou. Cette statue en bronze est la deuxième version de la représentation du roi sur la ville, la révolution française de 1792 ayant détruite la première pour en faire des canons. Sur la base des dessins de Jules Hardouin-Mansart (1646-1708), elle est la réplique, aux moindres dimensions, réalisée par le sculpteur Jean-Baptiste Joseph Debay (1802-1862) et fondue par Auguste-Jean-Marie Carbonneaux (1769-1843)..

Le château d'eau, principal monument de la promenade du Peyrou. fut construit en 1768 par Henri Pitot, afin de distribuer l'eau potable issue de la source du Lez, de forme hexagonale, orné de colonnes corinthiennes. Il est alimenté par l'aqueduc Saint-Clément, long de 14 kilomètres qui se termine par les « arceaux » de 21,5 m de haut, à double rangée d'arcades superposées.

Montpellier : L'aqueduc des Arceaux, de son vrai nom l'aqueduc Saint-Clément, construit au XVIIIe siècle par l'ingénieur Henri Pitot de Launay, est l'un des plus beaux monuments de la ville. Cet édifice, largement inspiré du pont du Gard, a permis l'arrivée d'eau potable depuis la source du Boulidou, puis plus tard celle du Lez, situées à Saint-Clément-de-Rivière. À sa construction, il permet d'apporter 25 litres d'eau par seconde à la ville de Montpellier. Il fut détruit dans sa quasi-totalité à la fin du XXe siècle, à la suite de l'implantation d'une usine souterraine qui permit de produire en toute saison 2 000 litres d'eau pour la ville.

Montpellier : La tour de la Babotte fut longtemps un observatoire astronomique. Elle permet d'accéder à la vieille ville, près des quartiers anciennement bourgeois. À l'origine, cette tour était semblable à la tour des Pins et n'était même pas percée d'une porte. Dans son ombre se trouvaient d'importantes étuves de la ville.

 

 

 
Les informations requises ont pour unique objet de vous faire parvenir la newsletter de la Confrérie.

En conformité avec le Règlement Européen sur la Protection des Données personnelles (RGPD), nous avons le plaisir de vous informer que ce site n'utilise aucun cookie requérant votre autorisation.

J'ai compris



Ste Roseline

Lundi 17 Janvier 2022