Légende des icônes

Nature et chemins

Villes et routes

Intérêt culturel

Difficulté du dénivelé

Le château d'Amboise et la Loire

Amboise - Tours

Parcours :

Cette étape, longue de 29,1 km demandera 7 h 30 de pérégrination et traversera les communes de L'Ormeau Vigneau, Montlouis-sur-Loire et Vouvray, avant d'atteindre Tours, la ville où l'on venait vénérer saint Martin au Moyen Age, étape importante dans la longue marche vers la Galice.

Dénivelé :

Pas de difficulté avec cette étape sans grand dénivelé.

Curiosités :

Un petit arrêt à Vouvray s'impose ne serait ce que pour découvrir les habitations troglodytiques et son église, reconstruite en 1861, et qui a gardé deux chapelles creusées dans la roche ... Peut être en profiterez-vous pour déguster (avec modération ...) ce vin de taffetas de même appellation que la cité mais il faudra quand même éviter de s'attarder trop longtemps pour avoir le temps de découvrir cette belle cité de Tours qui recèle des magnifiques trésors, témoignage d'un riche passé.

Vous vous rendrez bien entendu à la basilique Saint-Martin rebâtie au XIXe siècle dans le style romano-byzantin au dessus de la crypte où reposait le corps du saint évêque. Mais les amateurs de vieilles pierres seront surtout intéressés par les restes de l'ancienne basilique dont il ne subsiste aujourd'hui que deux tours : la Tour Porche (dite Charlemagne, car elle est bâtie sur le tombeau de son épouse) où une fresque du XIe siècle montre saint Martin faisant l'aumône aux pauvres et la Tour de l'Horloge. La distance qui sépare ces deux tours donne une idée de la taille de l'édifice primitif dont le temps et les guerres ont eu raison.

Il faut également admirer le façade de la cathédrale Saint-Gatien commencée au XIIIe siècle sur les vestiges de la cité gallo-romaine. Elle abrite aussi de précieux vitraux de cette époque qui illustrent la vie de saint Jacques. Une statue de ce saint est visible, haut perchée, sur le côté sud de l'édifice. La visite du " vieux Tours " avec ses vieilles maisons particulièrement bien entretenues sera bien agréable. Il vous faudra aussi admirer l'architecture de l'abbaye bénédictine Saint-Julien fondée dès le VIe siècle et relevée de ses ruines en 1259. Juste à côté de ce magnifique édifice est implanté le musée du compagnonnage. S'il vous reste un peu de temps et si les horaires d'ouverture vous le permettent, il faut impérativement le visiter car il renferme de pures merveilles et chefs d’œuvre. Aller à la rencontre des compagnons-bâtisseurs permet de mieux comprendre nos chemins de pèlerinage, sans lesquels, ils ne seraient pas ce qu'ils sont ...

Office du tourisme de l'étape : 02 47 70 37 37

 
Les informations requises ont pour unique objet de vous faire parvenir la newsletter de la Confrérie.

En conformité avec le Règlement Européen sur la Protection des Données personnelles (RGPD), nous avons le plaisir de vous informer que ce site n'utilise aucun cookie requérant votre autorisation.

J'ai compris



St Igor

Vendredi 05 Juin 2020