Légende des icônes

Nature et chemins

Villes et routes

Intérêt culturel

Difficulté du dénivelé

Le moulin d'Artenay

Artenay - Orléans

Parcours :

Le parcours de l'étape est de 25,4 km et demandera 6 h 30 de pérégrination. Après un premier tiers d'étape en plaine nous atteignons la forêt d'Orléans ... Les Chapelles sera atteint au bout de 8,7 km après 2 h 10 de marche. Il faudra 3 heures de plus pour arriver à Fleury les Aubrais situé 4,9 km avant la capitale de l'Orléanais.

Dénivelé :

Étape plate

Curiosités :

Hormis le plaisir de découvrir la forêt d'Orléans, vous ne traînerez pas en route pour consacrer un maximum de temps à la ville du même nom qui offre de multiples monuments à découvrir et à admirer. Le premier pont en pierre d'Orléans date du XIIe siècle, il débouchait au fort des Tourelles d'où son nom. Il fut remplacer en 1748 par le pont Royal inauguré par la marquise de Pompadour car ses dix-neuf arches gênaient la navigation. Vous ne manquerez pas de découvrir la crypte de l'église Saint-Aignan qui avait remplacé un ancien sanctuaire lors de la translation des reliques du saint ce qui lui a permis d'accéder au rang de collégiale. Vous pourrez voir à l'intérieur de l'édifice le " martyrium " qui abrite les reliques du saint. Dans l'abside, vous admirerez les chapiteaux, inspirés par les modèles antiques et qui figurent parmi les plus anciens de la sculpture romane.

La cathédrale Sainte-Croix dont l'évêque saint Euverte avait cherché un fragment de la vraie croix pour consacrer l'église a connu une succession de destructions et de reconstructions. En 1278 elle fut bâtie en s'inspirant de la cathédrale d'Amiens. Les chapelles rayonnantes du chevet sont aujourd'hui les derniers vestiges de l'église du XIIIe siècle. Henri IV posera la première pierre de sa reconstruction en 1601 après les guerres de religion. Le portail monumental de la cathédrale, surmonté des deux tours ne sera terminé qu'en 1773.

Après la visite de la cathédrale les pèlerins avaient pris l'habitude d'aller se recueillir dans l'abbatiale Saint-Euverte, construite hors les remparts où avaient été conservées les reliques de son saint patron. Cette église ne se visite plus aujourd'hui mais on peut encore y voir les vestiges d'une chapelle Saint-Jacques (fin XVe-début XVIe). A l'origine, à proximité de la rue des Hôtelleries, près de l'ancien pont, elle se situe aujourd'hui près de l'hôtel Groslot. Un blason à trois coquilles rappelle l'existence d'une confrérie jacquaire.

Office du tourisme de l'étape : 02 38 24 05 05

 
Les informations requises ont pour unique objet de vous faire parvenir la newsletter de la Confrérie.

En conformité avec le Règlement Européen sur la Protection des Données personnelles (RGPD), nous avons le plaisir de vous informer que ce site n'utilise aucun cookie requérant votre autorisation.

J'ai compris



St Igor

Vendredi 05 Juin 2020